Le Togo est surtout connu pour, malgré sa petite taille, sa diversité de paysages, ses plages de sable fin parfois surnommé “Afrique en miniature” et considérée comme ayant un très fort potentiel touristique. Chaque région possède un grand établissement hôtelier et sur tout le territoire ce n’est pas moins de 500 structures à disposition des touristes. Autant dire une capacité d’accueil conséquente. Le gouvernement de Faure Gnassingbé compte bien mettre en valeur tous ces potentiels touristiques afin que tout le monde puisse en tirer pleinement profit. Il a déjà entamé de grands travaux avec pour objectifs de faire passer la contribution au PIB à deux chiffres dans les années à venir et de créer des milliers d’emplois décents dans le secteur d’ici 2022.

Ces initiatives qui riment avec le Plan national de développement (PND) lancé en 2018, consistent à relancer le secteur touristique avec en toile de fond la réhabilitation des infrastructures hôtelières. Et pour cause, le tourisme est un secteur pourvoyeur d’emplois et il est un des espoir de développement de l’économie togolaise. Avec ses 8% du Produit intérieur brut (PIB) et sa marge de progression, il pourrait bien être celui par lequel l’essor de notre Togo sur la scène internationale arrive !

Une pierre deux coups

Le Togo vise un double objectif : viabiliser le tourisme et en faire un secteur pourvoyeur d’emplois. Pour se rapprocher du but, l’Etat va procéder à la rénovation des grandes infrastructures hôtelières du pays. Le grand Hôtel du 30 août doit être complètement rénové. Cette infrastructure à grande capacité d’accueil située à Kpalimé, ville touristique, va être rénovée incessamment comme l’a annoncé le ministère de la Culture et du Tourisme.

Précédemment, les autorités togolaises avaient annoncé la réalisation des travaux de réhabilitation de l’hôtel Kara (400 km de Lomé). Il n’y a pas que des hôtels qui vont changer de look. La cascade de Womé et sa voie d’accès font également partie des travaux de réaménagement annoncés.

Création de 10.000 emplois à l’horizon 2022

Toutes ces initiatives doivent aider au développement d’une économie locale afin que les communautés qui abritent ces sites et infrastructures touristiques puissent en retirer les fruits. C’est une avancée significative qui va contribuer au rayonnement de l’économie togolaise avec à la clé, la création de 10.000 emplois d’ici 2020, selon les prévisions. Il y a fort à parier qu’en conséquence le chômage devrait mécaniquement baisser et les jeunes devrait y trouver un moyen de sortir de la précarité. Le financement de ces travaux provient du Fonds de promotion et de développement du tourisme (FPDT) 2020.