Le Togo se dirige vers la mise en place d’un diagnostic sectoriel de l’industrie du transport routier, en ligne avec ses objectifs de consolidation de sa position de hub logistique régional. A cet effet, le gouvernement du pays a lancé la procédure de recrutement d’un consultant qui sera chargé de mener l’étude sur l’industrie du transport routier. Notons que depuis des années des travaux de constructions routières et autoroutières bat son plein au Togo. Plus de détails sur le sujet dans la suite de cet article.

Identifier les entraves au développement du secteur routier

Le processus en question sera financé par la phase 2 du projet de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou et de protection côtière (Multinationale Bénin-Togo). Il permettra de mettre le doigt sur les obstacles institutionnels et réglementaires au développement du secteur du transport. Par ailleurs, le futur consultant aura à charge d’identifier les opportunités du domaine, pour ensuite proposer un plan d’action dont l’objectif, à terme, est de booster l’efficacité du secteur du transport routier du pays.

Revenons un peu aux entraves au développement de ce secteur vital. Selon un rapport des Nations Unies, qui avait fait un diagnostic précis des problèmes inhérents à ce domaine d’activité, l’obstacle principal concerne l’insuffisance des ressources mises à la disposition de la Direction Générale des Travaux Publics, considérée comme un frein au fonctionnement efficace de ses services.

Le développement du réseau routier au Togo

Le Togo a réussi à avoir un meilleur réseau routier, obtenu grâce à des chantiers d’infrastructures routières financés à hauteur de plusieurs milliards de FCFA. Selon la présidence togolaise : « 11 777 km de réseaux routiers, dont environ 2 101 km de routes nationales revêtues et 1 473 km de voiries urbaines, 1294 km de routes nationales non revêtues et 6802 km de pistes rurales. Ces réalisations ont permis de porter le taux des routes en bon état de 18 à 29 % et de réduire le taux des routes en mauvais état de 49 à 40 % ».