Togo : un rebond de croissance espéré de 4,7% l’année prochaine

0
45
croissance economique togo crise covid-19

Dans un contexte de tassement de l’activité économique dû à la pandémie de Covid-19, les perspectives de croissance au Togo pour l’année en cours ont naturellement été revues à la baisse. Cela dit, le pays espère toujours un rebond sur les deux années à venir, et s’attend notamment à une croissance de 4,7% au titre de l’année prochaine. Le point sur le sujet dans la suite de cet article.

Croissance attendue malgré la crise

La pandémie de Covid-19 et l’impact économique qu’elle a induit ont pris le monde de cours. Le Togo ne fait évidemment pas exception. En effet, le pays a dû revoir ses perspectives de croissance (largement) à la baisse pour l’année en cours. Mais selon les premières prévisions, Lomé projetterait d’atteindre 5,8% de croissance du PIB réel à l’horizon 2023. C’est en tout ce qu’on espère au pays. Si cela se concrétise, le taux d’inflation passerait de 1,7% l’an prochain, à 2% en 2022, puis à 1,9% en 2023.

Les recettes budgétaires sont également attendues à la baisse. En effet, le pays espère voir ses recettes budgétaires atteindre environ 843 milliards de francs CFA l’an prochain, soit 2,7% de moins qu’une année auparavant. Mais cela marque tout de même une légère amélioration après l’effondrement des rentrées en 2020, année durant laquelle les autorités s’attendent à 40% de baisse à ce niveau. Lomé va un peu plus loin dans son regain d’optimisme en anticipant des rentrées fiscales de l’ordre de 887,7 milliards de francs CFA en 2022, et 903,5 milliards de francs CFA en 2023.

Des ressources de trésorerie à la hausse

Les ressources de trésorerie au Togo devraient passer de 657,2 milliards FCFA en 2020 à 674,5 milliards FCFA en 2021, soit une augmentation de 2,6%. Cela dit, on note une contraction graduelle à l’horizon 2023, année où l’on s’attend à des recettes de l’ordre de 618,7 milliards FCFA, soit près de 40 milliards de moins qu’en 2020.