Pour ceux qui se demandaient encore où investir en Afrique, le Togo est la destination de référence. C’est en tout cas ce que révèle le FDI Intelligence, service spécialisé du Financial Times. Chargé du décryptage de la mondialisation de l’industrie et l’Investissement Direct Etranger (IDE), c’est un centre de recherches de pointe qui fournit des études de qualité en matière d’investissement. Une étude réalisée en 2019 sur l’investissement en Afrique montre que le Togo est le pays le plus performant du continent en matière de promotion des investissements, un résultat prometteur pour la politique du Président SEM Faure Gnassingbé.

11 nouveaux projets d’investissement décrochés en 11 mois

En 2019, l’investissement a explosé. Sur les 11 premiers mois de l’année 2019, le Togo a remporté 11 nouveaux projets d’investissement contre seulement 2 en 2018. C’est la plus forte croissante jamais réalisée en Afrique. Jusqu’ici, le record était de 07 projets en une année et avait été atteint en 2013. D’après le FDI, le Togo a surpassé les atteintes en attirant 6.7 fois plus que ce qui pouvait être attendu par rapport à la taille de son économie. Il est tout juste suivi par le Rwanda et le Sénégal qui ont pour leur part réussi à générer respectivement 5.9 et 3.4 fois plus d’IDE comparé à la taille de leurs économies.

Plus de 2.24 milliards de dollars

Avec plus de 2.24 milliards de dollars de financement obtenu durant la période de Janvier à Novembre 2019, le « FDiMarkets » classe le Togo à la 7e place en Afrique. Le plus grand financement a été accordé par le géant nigérian Dangote pour la construction d’une usine de traitement de phosphate et l’installation d’une usine de fabrication de ciment. Environ 02 milliards et 60 millions de dollars ont été respectivement alloués à la réalisation des projets. De plus, 33.5 millions de dollars ont été attribué par la société émirienne Amea Power pour la construction d’une centrale solaire à Blitta.

Des initiatives à succès

Les 13 et 14 Juin 2019, les autorités togolaises ont organisé, en association avec les représentations de l’Union Européenne au Togo, un forum afin de promouvoir l’investissement étranger dans le pays. Au terme de l’évènement, 852 milliards FCFA de promesses fermes d’investissement ont été décrochés. Par ailleurs, plusieurs réformes ont été entreprises par le gouvernement dans le but d’améliorer le climat des affaires. Ce qui a valu au pays de faire une avancée remarquable dans le classement Doing Business 2020 en gagnant 40 places. Désormais il occupe la 97e place sur 190 économies dans le classement de la Banque mondiale sur la facilité de faire des affaires après la mise en œuvre des réformes réglementaires. Il est aussi classé en tant que premier réformateur en Afrique et troisième au le monde. Il faut aussi savoir que le Togo a obtenu sa première notation financière internationale durant l’année. Au mois de Mai 2019, l’agence de notation S&P lui a attribué la note « B ».

Depuis plusieurs années, le gouvernement togolais a entrepris de nombreuses actions afin de promouvoir le développement du pays. L’attrait des IDE est le résultante de nombreux efforts pour dynamiser l’économie et faire du Togo un centre d’affaires d’excellence en Afrique de l’Ouest et partout en Afrique. Et il faut le dire, l’objectif est quasiment atteint pour ce petit pays !