La campagne de commercialisation du café et du cacao a officiellement débuté à Kpalimé mardi dernier. Le lancement, qui s’est fait en présence des ministres en charge de l’agriculture et du commerce, survient dans un contexte particulièrement difficile pour les filières café et cacao en raison de la pandémie de Covid-19. Cette dernière a beaucoup affecté les chaînes de valeurs, en particulier celles du café. Le point dans cet article.

Baisse notable des exportations de café

De 4 500 tonnes en 2018 – 2019, les exportations de café sont tombées à 2 600 tonnes cette année, soit une baisse de 42% d’une année à l’autre. Pour Enselme Gouthon, secrétaire général du Comité de coordination de la filière café – cacao (CCFCC), « cette crise sanitaire a porté un coup dur à l’économie caféière ». Le représentant du CCFCC a en outre souligné le fait que la campagne 2019 – 2020 a démarré de façon tardive, ce qui l’a pénalisé davantage. Pour ne rien arranger, la filière a été sévèrement affectée par l’effondrement de la demande mondiale, elle aussi due à la pandémie du coronavirus : baisse d’activités des grands transformateurs, perturbations des flux commerciaux internationaux…

Le recours à la conservation à la transformation locale

Comment donc palier ce défi qui perturbe la filière ? La réponse tient en la bonne conservation du surplus pour pouvoir l’écouler l’année prochaine. C’est en tout cas la mesure préconisée par les pouvoirs publics, qui encouragent également la transformation locale conformément aux propositions du PND rénové. Mais en dépit de ces solutions de secours, le défi reste entier, surtout quand on sait que 98% du café produit a Togo est traditionnellement destiné à l’exportation.

Le cacao s’en sort haut la main

Contrairement au café, le cacao s’en sort plutôt bien, avec des exportations en hausse annuelle de plus de 40%, soit 10 200 tonnes pour la campagne en cours, contre 7 200 tonnes pour la précédente. Rappelons que les cultures de rente du café et du cacao sont, derrière le coton, les 2e et 3e cultures d’exportation du pays.