Encore une bonne nouvelle économique pour le Togo :  selon les dernières données révélées par la Banque mondiale, en plus de présenter un niveau d’investissement en croissance permanente au cours des dernières années, le pays fait encore mieux en affichant des taux moyens relativement plus élevés que ses voisins de l’UEMOA (l’Union économique et monétaire ouest-africaine). Plus d’infos sur le sujet dans la suite de cet article.

11,4% au Togo, 8,9% pour l’ensemble de l’UEMOA

Nous vous le disions en introduction, l’institution de Bretton Woods a révélé dans un récent rapport sur l’état de l’économie du pays que le niveau des investissements privés a atteint les 11,4% en pourcentage du PIB du Togo, contre une moyenne de 8,9% pour l’ensemble des pays de l’UEMOA. Un chiffre d’autant plus remarquable quand il est mis dans le contexte de la crise sanitaire de Covid-19. Le rapport poursuit en indiquant que le taux de croissance de l’investissement privé sur la période étudiée est de 7,6%, contre une moyenne de 6,6% dans l’UEMOA.

Par ailleurs, toujours selon la Banque mondiale (BM), les très bons chiffres du secteur privé togolais révèlent une implication plus faible du secteur public en matière d’investissement. En effet, pour la BM, ces chiffres « reflètent également un niveau d’investissement public plus faible que la moyenne de l’UEMOA ». Cela dit, sur la période s’étalant entre 2010 et 2018, la part du secteur privé dans l’économie nationale togolaise n’a augmenté que de 11%. Rappelons enfin que la Banque mondiale mise sur le développement du secteur privé, pour qu’il soit la locomotive de croissance qui aidera le Togo à retrouver son dynamisme.