La société financière internationale (SFI) : un soutien de taille pour les PME togolaises

La Société financière internationale (SFI), bras financier de la Banque mondiale consacre un intérêt particulier au secteur privé en ouvrant un bureau de représentation à Lomé.Cette branche entend se rapprocher et accompagner davantage les Petites et moyennes entreprises (PME).

Le Togo connait une croissance économique de 5%. La Société financière internationale estime que le secteur privé togolais est en plein essor. Par conséquent, il est de bon ton de réfléchir à son financement, de manière à lui faciliter l’accès à l’énergie et à lui permettre de contribuer au développement intégral du pays. La stratégie déjà en orbite consiste en partie à soutenir les banques locales afin de leur permettre en retour de financer principalement les PME. Sur le terrain, l’institution est déjà allée à la rencontre des commerçantes de pagnes au grand marché de Lomé, communément appelées les « Nana Benz ». Il est question d’explorer ensemble avec ces dernières, des pistes de financement de leur activité.

La SFI a déjà investi environ trente (30) millions de dollars dans plusieurs banques locales. Son appui aux Petites et moyennes entreprises du Togo (qu’elle considère comme des moteurs de l’économie) porte également sur un programme de conseil dénommé « Local Champions Project ». Cette initiative est destinée aux PME prometteuses afin de rehausser leur niveau, leur permettre de bénéficier des investissements de grandes institutions et opérateurs du monde entier.

La SFI a déjà accompagné le Togo dans l’élaboration de sa stratégie nationale d’électrification. L’institution a également contribué au financement de Lome Container Terminal (LCT), du groupe Heidelberg Cement et des institutions financières régionales à l’instar d’Ecobank Transnational Incorporated (ETI). Aujourd’hui, son portefeuille d’engagement s’élève à 330 millions de dollars, représentant des investissements dans des secteurs comme l’énergie, les marchés financiers, la logistique et la santé. L’institution conseille également le Togo en matière d’amélioration de l’environnement des affaires.