Afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, associer l’énergie solaire photovoltaïque au fonctionnement des plateformes multifonctionnelles et booster leur rentabilisation, le ministère du Développement à la base, de l’Artisanat et de la Jeunesse a lancé le projet d’hybridation des moteurs diesel des Plateformes multifonctionnelles (PTFM) avec système solaire. Il cadre avec l’axe 3 du Plan national de développement (PND) qui vise « la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusions ».

Initié depuis l’année 2017, les plateformes multifonctionnelles ont pour objectif de réduire la pauvreté en garantissant l’accès au minimum vital commun à toutes les communautés à la base. Mieux, elles améliorent l’accès aux services énergétiques, augmentent le volume des Activités génératrices de revenus (AGR), participent à la diminution des corvées quotidiennes chez les femmes et les filles, assurent la participation des femmes aux dépenses familiales.

Résultats encourageants

Les évaluations ont relevé entre autres une amélioration de l’accès aux services énergétiques, l’augmentation des revenus de 25 à 50% chez 70,4% des bénéficiaires ; l’augmentation de la taille des Activités génératrices de revenus (84%) ; le développement de nouvelles activités économiques (28,3%), la participation des femmes aux dépenses familiales notamment dans le domaine de l’alimentation, de la santé, de la scolarisation (76,8%) et une diminution des corvées quotidiennes (50%) ; la liste est non exhaustive.

Objectifs

A court et à moyen terme, le projet d’hybridation des plateformes multifonctionnelles va induire des effets positifs dans les localités bénéficiaires à savoir plus de 100.000 personnes ayant accès direct ou indirect à l’énergie solaire, neuf (09) localités électrifiées en énergie solaire, plus de 53.000 emplois directs et indirects vont être créés, quatre cent (400) personnes seront formées sur les énergies renouvelables, cent (100) microentreprises rurales seront créées, les revenus des membres des groupements et microentreprises seront améliorés avec un impact positif sur la santé, l’alimentation, l’éducation, le développement socioéconomique du milieu etc. Enfin, la mise en œuvre de ce projet renforcera l’employabilité et le développement de l’entreprenariat des jeunes en milieu rural.