Dans le cadre du programme d’incubation de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), quelques 100 primo-entrepreneurs vont pouvoir bénéficier d’une formation sur le site industriel d’Agbelouvé. Bonne nouvelle donc pour les porteurs de projets, d’autant plus que l’institution présidée par Germain Mèba Essohouma évoque un système de mentorat et d’accompagnement. Plus d’infos dans la suite de cet article.

Les entreprises industrielles ciblées 

Le Togo privilégie clairement le développement de son tissu industriel. Dans le cadre de cette stratégie ambitieuse, le programme d’incubation de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) va cibler, en priorité, des entreprises industrielles porteuses de projets de production, de transformation et de commercialisation de produits issus de l’agriculture et de produits textiles. Le résultat, à terme, et de participer à la mise en place d’un pool de PMI industrielles.

Par ailleurs, les PMI incubées vont pouvoir bénéficier de partenariats avec des entreprises de transformation établies afin de favoriser leur développement dans les meilleures conditions. Dans le même ordre d’idées, ces PMI auront accès à des facilités de financement du MIFA et d’autres fonds d’investissement. Il s’agit, notamment, des chambres de commerce ou du crédit bailleur African Lease Togo.

Beaucoup de raisons d’être optimistes, donc. Grâce à la mobilisation de ces financements, on espère que les entreprises agricoles réussissent à réaliser leurs projets et créer, sur une période de 3 ans, près de 30 000 emplois directs et indirects (selon la CCIT). Notons enfin que les plans d’affaires des projets sont en cours de finalisation.