Plus que quelques semaines avant que le peuple togolais ne décide qui sera son nouveau représentant à la tête du pays. Le 22 Février aura lieu les élections présidentielles et six candidats ont déjà montré leur volonté pour défendre les intérêts des populations. Parmi eux, Faure Gnassingbé, actuel président, n’a pas hésité à répondre à l’appel de ses concitoyens pour redéposer sa candidature pour un nouveau mandat. Il faut dire que depuis sa montée au pouvoir en 2005, le Togo a connu une avancée remarquable et salutaire. Voici donc les 3 raisons de voter pour Faure Gnassingbé en 2020 :

  1. Sa politique a fait ses preuves
  2. Son bilan est positif
  3. Il a une vision pour le Togo

Une politique gouvernementale qui a fait ses preuves

La croissance et l’amélioration des conditions de vie des togolais ont toujours été au cœur de la stratégie gouvernementale de Faure Gnassingbé. Des centaines de programmes ont été menés avec succès afin de promouvoir le développement du pays. L’un des plus louables à la date d’aujourd’hui reste encore la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) adoptée par le gouvernement en 2013. S’étendant jusqu’à 2017, elle a permis au PIB nationale brute d’augmenter et de se positionner dorénavant dans la moyenne des 5% par an. Les conditions de transports se sont nettement améliorées avec une augmentation notable du pourcentage de routes. L’inflation a aussi fortement baissé pour se stabiliser en dessous des 3% au plaisir des populations et le taux de chômage a perdu plusieurs points durant la période. Mais, le président ne s’est pas arrêté là et a adopté en 2018 le Plan National de Développement (PND). Lancé le 04 Mars 2019, il montre encore une fois sa volonté d’améliorer les conditions de vie dans le pays en mettant en marche ce plan qui vise à la création de près de 500 000 emplois décents (il faut le préciser) d’ici 2022.

Et résultat des réformes et du bon environnement macro économique : le Togo a encore progressé au classement Doing Business 2020 effectué par la Banque Mondiale. Faure Gnassingbé s’impose donc comme un choix crédible et pertinent pour continuer cette action de développement du Togo.

Un bilan positif même à l’extérieur

Le Chef de l’état a été président de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) en 2011, du Conseil de l’Entente en 2016 et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en 2017. A chaque fois, ses performances ont été reconnues et saluées par les membres. En Juillet 2018, à la fin de son mandat au sein de la CEDEAO, un livre souvenir a été conçu pour marquer ses grandes réalisations. Il a travaillé avec succès sur la réforme de l’institution, l’amélioration de sa situation socio-politique et sécuritaire et l’intensification de l’intégration. Il a également eu le mérite d’avoir organisé pour la première fois le sommet CEDEAO-CEEAC à Lomé, sur la lutte contre l’insécurité dans les deux espaces.

Une nouvelle vision pour le pays

L’homme politique n’a pas seulement lutté pour garantir un cadre idéal à l’épanouissement de ses concitoyens, il a aussi posé les bases pour une véritable transformation numérique du Togo. Le 24 Avril 2017, le réseau e-gouvernement a été inauguré à Lomé pour renforcer la circulation de l’information entre les acteurs étatiques et les services publics avec les usagers. Environ 250 km de fibre optique a été installée dans la ville et ses environs pour relier 548 bâtiments administratifs à travers l’accès à l’internet haut débit. On peut déjà s’attendre à ce que chaque individu ait son compte en ligne (si ce n’est déjà le cas) d’ici quelques années au Togo pour effectuer ses démarches administratives et cela grâce à la vision d’un penseur.

Certes tout n’a pas été parfait et énormément de travail reste encore à faire, mais Faure Gnassingbé est un homme politique fort dont les réalisations ne trompent pas. Le choisir lors des prochaines élections est une option à ne pas négliger.