Le secteur agricole demeure l’un des domaines les plus rentables au Togo au cours de cette dernière décennie. Preuve par neuf, il contribue à hauteur de 40% du Produit intérieur brut (PIB) et occupe plus de 60% de la population totale. Soutenu par d’importantes réformes, le secteur a enregistré de bonnes performances avec une amélioration significative des conditions de vie de la population agricole et en même temps de la population togolaise.

Le secteur agricole demeure l’un des domaines les plus rentables au Togo au cours de cette dernière décennie. Preuve par neuf, il contribue à hauteur de 40% du Produit intérieur brut (PIB) et occupe plus de 60% de la population totale. Soutenu par d’importantes réformes, le secteur a enregistré de bonnes performances avec une amélioration significative des conditions de vie de la population agricole et en même temps de la population togolaise.

Programmes et projets

Plusieurs programmes et projets se sont succédé pour booster le secteur agricole au Togo. En ce qui concerne le Programme national d’investissement agricole pour la sécurité alimentaire (Pniasa), il a été doté de 233 milliards de francs CFA pour le développement du secteur à travers trois (03) sous-projets notamment le Projet d’appui au secteur agricole (Pasa), le Projet d’appui au développement agricole au Togo (Padat) et le volet Togo du Programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PPAAO), pour ne citer que ceux-là.

Données

Ces programmes susmentionnés ont révolutionné le secteur agricole au Togo. On peut mentionner par ailleurs le revenu des producteurs qui est passé de 217.149 francs CFA en 2010 à 336.300 francs CFA en 2019. Ces chiffres traduisent une augmentation du revenu journalier par producteur de 1,19 $ à 1,84 $ par jour. L’objectif est d’atteindre les 2 $ par jour, soit 444.548 francs CFA de revenu moyen. Néanmoins, la plus grande motivation de l’Etat togolais est de faire en sorte que chaque ménage ait au moins 500.000 francs CFA pour arriver à sortir de la pauvreté.