« Zéro palu, les entreprises s’engagent », c’est le nom donné à l’initiative d’Ecobank, le groupe bancaire panafricain basé à Lomé, qui vise à éradiquer le paludisme en partenariat avec les acteurs économiques au Togo. En effet, Ecobank vient d’annoncer, en grandes pompes, le lancement de ce programme en partenariat avec Speak Up Africa, l’organisation à but non lucratif de communication stratégique et de plaidoyer basée à Dakar, et avec Partenariat RBM basé à Genève. Eclairage.

Mettre fin au paludisme de manière définitive

Le groupe bancaire Ecobank a annoncé que cette collaboration, présente dans une trentaine de pays africains, « encouragera les décideurs à accroître les financements et à mettre en place des réponses plus fortes et plus ciblées en matière d’élimination de la maladie ». L’établissement financier continue en annonçant que l’objectif de son initiative est triple. Premièrement, il s’agit de faciliter la mobilisation de ressources nationales pour un financement durable des programmes de contrôle et d’élimination du paludisme. Ensuite, il faudra engager la contribution des entreprises, et plus particulièrement des chefs d’entreprises, dans la lutte contre le paludisme, un thème cher à SEM Faure Gnassingbé. Enfin, il s’agira de développer ou de créer des plateformes de collaboration grâce aux réseaux et aux partenaires d’Ecobank.

« Eliminer le paludisme pour accroître la prospérité dans toute l’Afrique »

En ce sens, Paul-Harry Aithnard, le Directeur Exécutif Régional pour la région UEMOA d’Ecobank, a révélé que « sur le long terme, l’élimination du paludisme permettra d’accroître la prospérité dans toute l’Afrique, en favorisant une main-d’œuvre en meilleure santé qui pourra stimuler la croissance économique ». M. Aithnard continue en soulignant que le groupe (Ecobank) « se réjouit de travailler conjointement avec Speak Up Africa, le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme et l’Union africaine (…) et de pouvoir servir de plateforme pour une action coordonnée contre cette maladie traitable et évitable ».