Avec un climat des affaires plus que favorables, l’économie togolaise peut se targuer d’avoir su mener les réformes nécessaires. Après avoir connu une envolée des créations d’entreprises, le gouvernement continue dans sa lancée en affichant clairement son soutien aux entrepreneurs, même s’ils sont jeunes.

Le soutien au secteur privé comme moteur de croissance, les jeunes en priorité

Une des conséquences des réformes mises en place (réduction des délais, suppression des droits d’enregistrement…) a été le bond des créations d’entreprises au Togo. En effet, avec la possibilité de créer une SARL en moins de 7 heures, le Centre de Formalités des Entreprises a réalisé une prouesse sans précédent et voit, chaque mois, des centaines de particuliers créer leur entreprise.

Depuis de longs mois, le gouvernement a entrepris d’afficher de manière inconditionnelle son soutien à notre jeunesse. Ainsi, après le PAEIJ-SP destiné à promouvoir l’entreprenariat des jeunes du secteur agricole, après avoir augmenté la part des marchés publics réservés aux jeunes, le ministère dun développement à la base lance maintenant un nouvel incubateur pour appuyer le développement des jeunes startups innovantes.

Les amibitions affichées sont simples : soutenir la gestation de ces startups et accélérer leur développement et celui de leurs projets. Pour la ministre, le but est aussi de “promouvoir le talent et encourager l’innovation”.

Cette structure a été officalisée par une inauguration qui s’est tenue ce mardi 5 novembre en présence de Victoire Tomegah-Dogbé et d’un parterre de personnalités (composé de membres du gouvernement, de partenaires au développement et de représentants d’institutions).

Victoire Tomegah-Dogbé :

Nunya Lab prouve l’engagement du gouvernement à oeuvrer au service de la jeunesse togolaise

Le coût de la structure est estimé à 75 millions FCFA, bénéficie de l’appui du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) et de l’expertise de l’incubateur K-Lab de Kigali au Rwanda. Il se situe à l’intérieur de la Maison des jeunes d’Amadahome de Lomé.

Retour sur la Maison des jeunes d’Amadahome

La maison des jeunes de Lomé est située dans le quartier d’Amadahomé et fait partie des 6 infrastructures réalisées par le ministère chargé de la jeunesse au sein des 6 régions du Togo. Le but ? Faire des jeunes des acteurs qui participent pleinement au développement du Togo.
Ce projet est cher à SEM Faure Gnassingbé car il pense que les jeunes sont la clé de l’avenir du pays et on se souvient de son implication par exemple lors de l’inauguration de la maison des jeunes de Mango dans la région des Savanes l’année dernière.

A Lomé, la maison des jeunes est implantée sur 4 hectares et comprend un amphithéâtre de 1000 places, des salles de formations, de conférences, une bibliothèque, des infrastructures sportives pour le football, le handball, le basket et le volley ainsi qu’un snack bar.
Et désormais un incubateur d’entreprises innovantes et startups : le Nunya Lab !