Le Togo a d’un important atout agricole à exploiter. La main d’œuvre est abondante et les saisons sont propices pour de bonnes cultures. Mais depuis des années, le pays ne dispose d’aucune plateforme numérique qui peut servir de liaisons entre les acteurs du secteur. Une situation qui rend difficiles les échanges et empêche le monde agricole d’avoir une bonne connaissance des activités agricoles menées sur l’étendue du territoire. Le gouvernement veut remédier à cela en mettant en place une plateforme numérique pour moderniser et promouvoir le secteur.
La plateforme contiendra des données agricoles importantes, le nom des entreprises ou structures agricoles, leurs situations géographiques et bien d’autres informations. Cette innovation technologique vient justement confirmer l’engagement de l’Etat à positionner le Togo au centre du développement numérique qui est d’ailleurs en plein essor dans le pays.
Selon les précisions du ministère de l’Agriculture, Il s’agit de créer un climat de confiance entre les producteurs, transformateurs, acheteurs et tous les autres acteurs du secteur agricole. Ceci leur permettra de trouver très facilement de nouveaux débouchés pour écouler le plus rapidement possible leurs produits.
Les bases sont déjà établies. Une grande opération de recensement a été lancée dans la foulée. Elle vise à élaborer la cartographie des entrepreneurs agricoles. A cet effet, le ministère de l’Agriculture a mis en ligne un formulaire à remplir. Les intéressés devront intégrer au formulaire le nom de leur coopérative ou entreprise, son statut, sa localisation géographique, la nature de l’activité exercée (production, transformation, distribution, etc.), la capacité de production de l’entreprise, la filière (maïs, riz) et toutes les autres données.
Après traitement des données, elles seront publiées sur la plateforme numérique en création. L’avantage c’est que ces informations pourront être consultées 24 heures sur 24 par toute personne. A travers cette initiative, l’Etat veut certifier les entreprises et les mettre en réseau. Ensemble, les acteurs du domaine de l’agriculture auront la possibilité d’exploiter plus d’opportunités liées à leur domaine d’activité. Les agriculteurs feront moins de dépenses pour s’informer parce qu’il suffira d’un seul clic pour posséder toutes les données dont ils ont besoin pour mieux gérer leurs affaires.