Une mission conduite par une équipe de l’ICAT et l’UTCC vis à évaluer l’impact de l’appui du Projet d’appui au secteur agricole (PASA) dans la mise en place des coopératives de pépinières professionnelles, lancées en 2019. Plus de détails dans la suite de cet article.

Tournée dans les plantations de café – cacao 

Depuis le début de semaine, une équipe formée des agents de l’ICAT (Institut de conseil et d’appui technique et l’UTCC (Unité technique café – cacao) est en tournée dans les sites de plantations de café – cacao de la région des plateaux, plus précisément à Lavié, Kpélé et Danyi. L’objectif de la mission : évaluer l’impact de l’appui du Projet d’appui au secteur agricole (un projet financé par la Banque mondiale) sur la mise en place du dispositif de coopératives de pépinières professionnelles qui a été inauguré en 2019.

Dans des propos relayés par Togofirst, Batoefetou Madjoulba, Directeur de l’UTCC, révèle que « nous sommes à plus de 3 millions de boutures racinées distribuées aux producteurs, pour construire les pépinières et régénérer les vieilles plantations pour créer de nouvelles plantations. Dans la foulée, nous avons aussi distribué près de 400 000 cabosses de cacao. Aujourd’hui, nous sommes à plus de 40 000 hectares de caféiers (vieilles plantations régénérées et nouvelles plantations créées), et à plus de 26 000 hectares pour les cacaoyers (vieilles plantations régénérées et nouvelles plantations créées) ».

« Une dynamique positive pour la production nationale »

Pour le Directeur de l’UTCC, cette dynamique n’a pas manqué d’induire un effet positif sur la production nationale togolaise de café – cacao. A titre de rappel, signalons que le café – cacao est un produit agricole d’exportation, qui contribue à hauteur de 1,2% au Produit intérieur brut du Togo, employant près de 32 000 producteurs nationaux.