Les réformes du Togo passés en revue par l’Uemoa

0
30
zone uemoa

Cette semaine à Lomé, la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) évalue la mise en œuvre des réformes politiques, ainsi que des programmes et projets communautaires au Togo. Cette évaluation qui passera en revue 116 textes réglementaires, 11 programmes et projets communautaires, entre dans le cadre de la 6e revue des réformes, dont l’axe principal est la stratégie d’approfondissement du processus d’intégration régionale. Le point sur le sujet dans la suite de cet article.

Une évolution positive des réformes engagées au Togo

L’initiative de la Commission de l’Uemoa a pour objectif d’évaluer l’efficacité de l’harmonisation des législations nationales, de la coordination politique sectorielle et de la bonne exécution des politiques, programmes et projets communautaires. Pour Assoukou Raymond Krikpeu, Résident pays de la Commission, « cet exercice crée naturellement une émulation au niveau de tous les Etats membres, parce qu’il s’agit d’identifier et de déterminer le profil d’intégration de chaque Etat ». Toujours d’après la Commission de l’Uemoa, le Togo a connu ces dernières années une évolution positive des réformes engagées.

La Commission a en effet souligné qu’« En 2017, nous étions à un taux de mise en œuvre des réformes qui se situait autour de 62%, et nous sommes à 64% en 2018. Lors de la revue de 2019, le Togo a enregistré un bond important passant à 71% dans la mise en œuvre des réformes ». En ce qui concerne l’exécution des projets communautaires, « nous sommes à un taux d’exécution de projets communautaires de l’ordre de 66% ». Toujours selon l’organisme, l’ensemble de ces éléments « classent naturellement le Togo parmi les Etats-membres de l’Uemoa qui font des progrès importants ».

Cela dit, il faudra évaluer l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la mise en œuvre des différentes réformes entamées.