En 2018 a été lancée la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) et nombreuses sont les personnes à penser que cet accord régional dynamisera le commerce intra-africain et entraînera d’importantes avancées. Les partisans de cet accord de libre-échange espèrent aussi qu’il renforcera la place de l’Afrique sur le marché international. La République togolaise compte d’ailleurs bien profiter de cette Zone de libre-échange continentale africaine pour dynamiser son économie.

Le gouvernement togolais a lancé en octobre 2019 sa stratégie nationale pour permettre au Togo de s’intégrer dans le dispositif de libre-échange. Elle permettra d’identifier les opportunités commerciales avec les autres pays et de mettre en place les politiques et mesures adéquates.

Les avantages de la ZLECAF pour le Togo

En tant que producteur de nombreuses denrées alimentaires, la République togolaise souhaite assurer la promotion de ses produits agricoles phares comme le coton, le maïs, le manioc, l’igname, le riz, le soja, le café ou encore le cacao.

D’après le gouvernement, la Zone de libre-échange continentale africaine permet un accès à un marché régional pour les produits made in Togo, des conditions favorables à la création de chaînes de valeur régionales et une intégration du marché togolais et africain au système économique international.

Ainsi, les consommateurs pourront profiter d’un choix de produits plus large et des prix plus abordables car ils seront directement importés d’Afrique via un cycle court.

D’après l’Union africaine, la Zone de libre-échange continentale africaine permettra d’augmenter de 60% le commerce intra-africain d’ici l’année 2022.