L’impact de la pandémie de Covid-19 sur l’économie se fait de plus en plus sentir. Face à ce constat, Faure Gnassingbé a décidé de lancer un fonds pour la résilience des entreprises, qui profitera à près de cinquante micros, petites, et moyennes entreprises (MPME) installées au pays. Celles-ci vont en effet bénéficier de 350 000 dollars pour faire face aux impacts économiques engendrés par la crise sanitaire, qui ont poussé certaines de ces entreprises à la faillite. Plus d’infos sur le sujet dans la suite de cet article.

« Fonds d’Aide d’Urgence aux Micros, Petites et Moyennes Entreprises au Togo »

Une partie du fonds baptisé « Fonds d’Aide d’Urgence aux Micros, Petites et Moyennes Entreprises au Togo » sera financée par une subvention. L’autre partie, quant à elle, sera financée par un crédit à conditions de remboursement souples, contracté auprès des institutions financières. Le montant mobilisé couvrira la phase pilote de ce nouveau projet d’aides aux MPME du pays, lancé par le bureau du PNUD-Togo en partenariat avec le Fonds d’équipement des Nations unies (UNCDF).

Par ailleurs, il est prévu que la phase d’expérimentation sera exécutée sur une durée de six mois. De l’aveu de ses promoteurs, ce projet est une réponse partielle aux impacts économiques négatifs de la pandémie de Covid-19 sur les entreprises du pays. A ce propos, Mactar Fall, résident-pays adjoint du PNUD, a déclaré en présence des représentants des partenaires nationaux du projet : « Nous espérons avoir des résultats très probants au bout des six prochains mois. Ce qui nous permettra d’aller à une phase beaucoup plus large et mobiliser davantage de ressources pour permettre aux entreprises togolaises de jouer leurs partitions dans le développement de l’économie nationale ».