Le Fonds Monétaire International (FMI) va allouer une nouvelle enveloppe au Togo, au titre de la deuxième tranche de six mois d’allègement du service de la dette. Plus d’infos sur le sujet dans la suite de cet article.

Une aide estimée à 227 millions de dollars

Validée le 2 octobre dernier, cette deuxième tranche s’inscrit dans le cadre du CCRT (Fonds fiduciaire pour l’endiguement et l’atténuation des effets des catastrophes), qui a justement été mis en place par le FMI. L’enveloppe, estimée à quelque 227 millions de dollars, profitera, en plus du Togo, à 27 autres pays. Son objectif : permettre aux pays les plus vulnérables (membres du FMI), sur une période s’étalant du 14 octobre 2020 au 13 avril 2021, de consacrer une plus grande partie de leurs ressources financières aux secours médicaux d’urgence dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Relayant un communiqué de l’institution de Bretton Woods, Togo First rapporte que ce fonds fiduciaire, qui a été remanié dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, devrait être alimenté à hauteur de 959 millions de dollars. Il servira ainsi, pour peu qu’il soit doté des ressources suffisantes, à soutenir les Etats éligibles sur une période de deux ans s’achevant le 13 avril 2021.

Atténuer l’impact de la pandémie

Selon une première évaluation de la gestion de la première tranche des fonds alloués, « les pays qui ont bénéficié de l’allègement de la dette du CCRT poursuivent, dans l’ensemble, des politiques macroéconomiques raisonnables pour soutenir la stabilité en réponse aux retombées économiques de la pandémie ». Par ailleurs, les administrateurs du FMI soulignent que les ressources libérées « ont contribué à fournir un soutien sanitaire, social et économique d’urgence pour atténuer l’impact de la pandémie sur les vies et les moyens de subsistance ».