Le numérique, un moteur de modernisation, de compétitivité et d’innovation. Inutile de dire qu’il a besoin d’être sécurisé et que l’internaute a besoin d’évoluer dans un environnement hautement sécurisé. La cybersécurité, expression désignant l’ensemble des lois, politiques, outils, dispositifs, concepts et mécanismes de sécurité, méthodes de gestion des risques, actions, formations, bonnes pratiques et technologies qui peuvent être utilisés pour protéger les personnes et les systèmes informatiques devient une nécessité.

Au Togo la loi est votée le mercredi 23 octobre 2019 par les parlementaires pour protéger les données à caractère personnel deux semaines après son adoption en Conseil des ministres. Elle définit et précise le cadre juridique et institutionnel en matière de protection des données personnelles. Ce nouveau dispositif légal s’inspire des principes directeurs qui régissent l’usage des fichiers à caractère informatique selon les normes de l’Union Internationale des télécommunications (UIT).

Comprendre le contexte et l’importance de protéger les données personnelles

L’avènement des TIC a multiplié les occasions d’atteintes aux différentes libertés individuelles et d’intrusion dans la vie privée des personnes. L’on assiste de plus en plus à la montée en puissance de la cybercriminalité qui est l’ensemble des infractions pénales commises sur les réseaux de télécommunications, en particulier Internet. Aussi, pour lutter contre cette pratique, une attention particulière est-elle accordée à la protection contre les différentes sortes d’atteintes aux libertés et à la vie privée. Comme en témoigne la loi qui met en place un dispositif permettant de prévenir et de faire face aux menaces et risques numériques tout en garantissant la promotion et le développement des technologies de l’information et de la communication… » Entre autres atteintes, on peut noter l’usurpation d’identité, d’image, de voix, intrusion dans le secret de sa correspondance, le vol d’identité ou, plus généralement, de données d’identification personnelle. Le développement des réseaux sociaux constituant un amplificateur de tels phénomènes, le Togo a mis en place la cellule de lutte contre la cybercriminalité.

Importance de la loi sur la protection des données à caractère personnel

La cybercriminalité n’est pas sans incidence sur le climat des affaires au Togo. Le vote de cette loi sur la protection des données à caractère personnel offre selon la présidente de l’assemblée nationale Yawa Djigbodi Tsegan  « un gage de confiance pour les investisseurs privés qui font du Togo leur destination privilégiée ces dernières années ». Avant le vote de cette loi sur la protection des données personnelles, le Togo et le spécialiste polonais de la sécurité informatique Asseco ont convenu, courant mars 2019, de lancer d’ici 2020, la  « Cyber Defense Africa », une agence dédiée à la cybersécurité. C’était en marge de l’African CEO Forum à Kigali. D’autres initiatives telles que la création de l’Agence nationale de la cybersécurité et d’un Fonds de soutien à la cybersécurité y compris la mise en place d’un Computer Emergency Response Team (CERT) et d’un Security Operating Center (SOC) figurent dans l’agenda de l’Etat togolais.