Si l’économie du Togo a souffert de la pandémie mondiale inhérente au Covid-19, plus particulièrement entre mars et juin 2020, les indicateurs sont désormais au vert. Pourtant, la crise sanitaire fait toujours rage mais l’arrivée des premiers vaccins offre une promesse pour des jours meilleurs.

Une économie résiliente portée par les investissements et la commande publique

La crise mondiale du Covid-19 n’a pas épargné le Togo qui a vu son économie chuter depuis presque un an. Toutefois, le représentant du Fonds monétaire international (FMI), Jules Tapsoba, a récemment déclaré à Lomé que l’économie togolaise affichait actuellement un rythme soutenu. Il a ainsi précisé que « l’économie togolaise a été résiliente face au Coronavirus. C’est quelque chose qu’il faut souligner ».

Si les recettes ont été à la baisse, le gouvernement a su compenser ces résultats négatifs par le biais de diverses opérations sur le marché financier régional. Jules Tapsoba a par ailleurs ajouté que le rythme d’exportation reste correct, malgré une légère baisse enregistrée de la balance commerciale. Il en va de même pour la dette publique, avec toutefois l’avantage que le Togo possède une bonne capacité de remboursement.

Mais surtout, ce sont la commande publique et les grands projets d’investissement qui ont permis à l’économie du pays de rebondir.

Un projet ambitieux de 200 000 millions d’euros

On peut à ce titre évoquer le projet du Parc Industriel d’Adéticopé (PIA) sur 400 hectares, dans le cadre du Plan national de développement. Il représente un investissement de 200 millions d’euros porté par Arise IIP (Olam/Africa Finance Corporation).

Le Parc industriel sera équipé d’un site de stockage du coton, d’un entrepôt de déchargement et de transfert, d’un parking pour 700 camions ainsi que d’un parc de conteneurs d’une capacité de 12 500 EVP. Environ 200 000 m² seront dédiés aux activités logistiques.