Mauvaise nouvelle pour l’économie togolaise puisque les exportations minières ont accusé un net recul global, qui s’est élevé à 8,2% en 2019. Alors qu’elles étaient estimées à près de 100 milliards de FCFA en 2018, les ventes de ces matières premières ont chuté à 92 milliards de FCFA en 2019. C’est en tout cas ce qu’ont révélé les données publiées par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sur les exportations. Plus de détails sur le sujet dans la suite de cet article.

Des exportations pour 618,2 milliards de FCFA

Concrètement, les exportations de Clinker qui se taillent la part du lion (60% du total) ont connu une légère progression de 1% par rapport à 2018, atteignant les 53,8 milliards FCFA. Le Bénin, le Ghana et le Burkina Faso en sont les principaux importateurs. S’agissant des exportations de phosphate, elles sont quant à elles passées de 46,2 milliards de FCFA en 2018, à 37,5 milliards de FCFA l’année suivante (soit une baisse de 19%). Pour la BCEAO, cela s’explique par la chute de 15% de la quantité exportée. Les ventes togolaises de phosphate en 2019 ont été essentiellement exportées vers l’Inde, l’Australie et le Canada. Notons enfin que le total des exportations togolaises au titre de l’exercice 2019 s’est élevé à 618,2 milliards de FCFA, enregistrant une augmentation de l’ordre de 3% par rapport à 2018.