L’artisanat est un élément majeur de l’économie au sein de la République togolaise. En effet, d’après de récentes estimations, l’artisanat représenterait plus de 18 % du PIB du pays. Ainsi, il contribue fortement au développement économique, tout en mettant en avant le talent et le savoir-faire de nombreux artisans togolais. C’est pourquoi, la Ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Madame Victoire Tomegah Dogbé et Son Excellence Monsieur Faure Gnassingbé ont lancé la première édition du Marché International de l’Artisanat du Togo (MIATO). Zoom sur cet événement qui vise à promouvoir la qualité de l’artisanat togolais.

Une initiative mise en place par le gouvernement

Le gouvernement soutient largement les initiatives liées à l’artisanat, ainsi on estime qu’il aurait investi à hauteur de 9 milliards FCFA entre 2011 et 2018. Plus récemment, afin de promouvoir davantage ce savoir-faire local, le Ministère de l’artisanat ainsi que l’Union des chambres régionales des métiers (UCRM) ont décidé de lancer pour la première fois un événement dédié à l’artisanat togolais : le MIATO. Cet événement a lieu du 25 octobre au 3 novembre 2019 à Lomé.

Une exposition de taille et une visée internationale

Cet événement a pour principal but de mettre en avant la qualité de l’artisanat togolais grâce à la mise en place de plus de 200 stands et plus d’une centaine d’exposants. Par ailleurs, le MIATO compte également mettre en valeur les métiers de l’artisanat, tout en encourageants des milliers de jeunes togolais à se lancer dans cette voie. Au total, le nombre de visiteurs attendus s’élève à 150 000 personnes, venant à la fois du Togo mais surtout des pays étrangers, capables d’investir dans ce domaine. Parmi les investisseurs présents, on retrouve de nombreux pays voisins tels que le Bénin, le Burkina Faso ou encore le Niger. Mais d’autres acheteurs européens et américains sont attendus, notamment des français et des anglais.