En compagnie de 24 autres pays, le Togo de Faure Gnassingbé vient de bénéficier d’un allègement immédiat de sa dette. Le FMI vient en effet d’approuver cette décision en marge de sa réunion en Conseil d’administration. Cette décision, en compagnie d’autres mesures d’aides que nous exposerons plus bas, vient appuyer le pays dans sa riposte contre la pandémie de Covid-19.

Allègement immédiat de la dette togolaise 

L’allègement immédiat de la dette du Togo (et de 24 autres pays) a été déployé par le FMI dans le cadre du CCRT (le Fonds de secours en cas de catastrophe), un dispositif qui vient répondre à l’impact de la pandémie de Covid-19 dans le monde. La Directrice Générale du Fonds, Kristalina Georgieva, espère que cette initiative permettra de « canaliser la majeure partie de ses ressources financières vers les secours médicaux et autres secours d’urgence vitaux ».

En outre, le Togo avait bénéficié au préalable d’un décaissement immédiat de 131,3 millions de dollars versés par le FMI afin de répondre aux urgences imposées par le Covid-19. Par ailleurs, en plus de l’allègement immédiat de la dette, on s’attend à un allègement supplémentaire de la dette pendant 2 ans dont bénéficieront les pays les plus vulnérables.

Le FMI salue les bonnes performances du Togo

Dans un récent communiqué du FMI, on peut lire : « après trois ans de mise en œuvre du programme soutenu par le FMI, la performance est satisfaisante dans la plupart des secteurs ». Pour saisir la profondeur de cette déclaration, revenons un peu en arrière. En Mai 2017, le Togo a reçu un fonds d’environ 293,3 millions de dollars dans le cadre du Programme triennal, soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC).

Depuis, le Togo a réussi à lancer un chantier de réformes qui est aujourd’hui salué par le FMI. Par exemple, le pays a respecté le critère de convergence de l’UEMOA d’un déficit budgétaire ne dépassant pas 3% du PIB. De plus, il a mené de vastes réformes structurelles, à plusieurs niveaux : gestion des finances publiques, administration des recettes, collecte des arriérés d’impôts… Par ailleurs, de l’aveu de Doing Business, le Togo a réussi l’exploit d’améliorer son climat général des affaires.