Dirigé par Enselme Gouthon, le Comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC) a offert des équipements de prévention contre le coronavirus, incluant des lots constitués de masques, d’alcogel et de lave-mains publics, à des producteurs de la région de Kpalimé et aux organisations professionnelles. Le point sur le sujet dans la suite de cet article.

Des kits de riposte à la pandémie de Covid-19

Le Comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC) a offert des kits de riposte à la pandémie de Covid-19 aux acteurs des dites filières, lors d’une cérémonie organisée à Kpalimé. Pour info, ce comité a pour mission la supervision de la commercialisation du café et du cacao, en collaboration avec les ministères en charge du Commerce et de l’Agriculture.
Cette initiative du CCFCC intervient dans un contexte de où la crise sanitaire du coronavirus n’a pas épargné les secteurs du café et du cacao, et ce malgré les efforts déployés par l’Etat togolais et d’autres acteurs du développement. Son impact s’est par ailleurs fait ressentir, de manière particulièrement aigue, au niveau des exportations avec le report des échéances. Le résultat est l’accumulation de gros stocks de café chez les exportateurs, ainsi que la baisse de la consommation intérieure du chocolat due aux mesures barrières.

8 structures bénéficiaires

Au total, ce sont huit structures qui ont bénéficié des kits distribués par le CCFCC :

  • Conseil Interprofessionnel des Filières Café et Cacao du Togo ;
  • Fédération des Unions de Sociétés Coopératives de Producteurs de Café et Cacao ;
  • Syndicat Indépendant des Acheteurs de Café et de Cacao du Togo ;
  • Conseil des Exportateurs de Café et Cacao ;
  • L’Association des Transformateurs de Café et de Cacao ;
  • Unité Technique Café et Cacao ;
  • Centre de Recherche Agronomique zone Forestière ;
  • L’ONG Avenir de l’Environnement.