L’après Covid-19 est en marche au Togo. Dans la capitale Lomé, l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE) se prépare activement à une éventuelle réouverture de l’espace aérien togolais et à la reprise des vols, en prenant les mesures adéquates. Le gros changement concerne la mise en place d’un laboratoire d’analyse pour tester les passagers à l’arrivée.

Un nouveau centre de test au coronavirus 

Annoncé il y a peu par la Coordination nationale de gestion de la riposte au Covid-19 mise en place par Faure Gnassingbé, le centre de test au coronavirus sera vraisemblablement logé dans l’ancien terminal de l’AIGE, où se déroulent actuellement des travaux d’aménagement. Le nouveau laboratoire, l’un des premiers dans la sous-région, s’inscrit pleinement dans une logique de coexistence avec le virus, en vue de préserver le tissu socio-économique du pays. C’est ce qu’a d’ailleurs confirmé le colonel Dokissime Gnama Latta, patron de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), en disant que c’est « utopique de vouloir attendre zéro coronavirus avant d’entreprendre les activités aériennes. C’est pourquoi il faut absolument qu’on voie comment relancer les activités aériennes sans augmenter le nombre de cas ».

Une reprise encadrée par une multitude de mesures

Au-delà du nouveau laboratoire et des tests des passagers, la reprise des activités à l’aéroport de Lomé sera encadrée par d’autres mesures de sécurité, confirme l’ANAC. Par exemple, des mesures d’hygiène seront prises en amont, notamment la désinfection des avions et le port des masques. N’oublions pas les gestes barrières qui restent toujours en vigueur, comme la distanciation sociale, mais aussi des procédures de prélèvement sur les passagers.

Pour la direction de l’AIGE, le mot d’ordre de la reprise de l’activité aéroportuaire est clair : « la reprise des vols ne doit pas entraîner une augmentation de la pandémie ». Ainsi, il sera possible aux passagers de s’enregistrer 48 heures à l’avance, afin d’obtenir le maximum d’informations et d’éviter tout risque de deuxième vague de coronavirus.