Malgré le difficile contexte sanitaire lié à la pandémie mondiale du Covid-19, la Togo affiche une production céréalière des plus encourageantes. Cela apporte un vent d’optimisme à l’heure où les économies mondiales sont mises à rude épreuve. Le point dans cet article.

Une production céréalière en hausse

La campagne 2019/2020 de production céréalière en Afrique de l’Ouest est estimée à 1,3 millions de tonnes, ce qui représente 7 % de plus que la moyenne quinquennale. Ce chiffre est en augmentation en comparaison de l’année précédente, un phénomène rendu possible grâce à des pluies favorables qui sont arrivées à point nommé, mais aussi par une fourniture optimale de l’Etat et autres acteurs privés en matière d’intrants.

Le gouvernement du Togo a en effet soutenu les producteurs en leur fournissant notamment des semences améliorées, des engrais, des produits phytosanitaires. Il a également mis à leur disposition des services de mécanisation agricole par le biais d’un système de crédit à taux zéro.

La production céréalière du Togo en détail

La production céréalière du Togo doit son succès essentiellement à la production et à la récolte de maïs. Cette dernière devrait en effet atteindre un total de 950 mille tonnes, représentant environ 3% de plus qu’en 2019, où elle était de 923 mille tonnes, un chiffre malgré tout toujours au-dessus de la moyenne quinquennale (de 857 mille tonnes, pour la période de 2015 à 2019). Il est également à noter que le maïs est la céréale la plus consommée au Togo.

Le riz paddy est également une ressource incontournable de la production céréalière du Togo, les prévisions prévoient ainsi une augmentation de 149 mille tonnes !

A contrario, on peut noter un certain recul du sorgho (qui est la deuxième céréale la plus cultivée au Togo), notamment du fait d’inondations qui ont eu lieu sur les zones de culture mais aussi des mesures restrictives imposées dans le cadre du Covid-19. Cette céréale va ainsi enregistrer une baisse de production d’environ 10%, passant de 280 mille tonnes à 252 mille tonnes.