Le consommer local est bien plus qu’une tendance. Il s’agit là d’un levier particulièrement performant pour dynamiser l’économie locale. Le gouvernement du Togo, pleinement conscient des enjeux liés à ce mode de consommation, met tout en œuvre pour développer cette approche. Le point dans cet article.

Le « Mois du consommer local » au Togo

Le nouveau Premier ministre du Togo, Victoire Tomegah-Dogbé, a lancé le 6 octobre dernier la première édition du « Mois du consommer local ». Cet événement est l’occasion de mettre ce mode de consommation en avant en présentant ses nombreux avantages. Le gouvernement du Togo souhaite en effet mettre en place une stratégie nationale de promotion de la consommation locale.

Cette volonté s’inscrit pleinement dans la démarche de Lomé qui vise à valoriser « le Made in Togo ». Chose que nous faisons déjà chez Togo-Economie.tg lorsque nous parlons de Choco Togo, du thé Kinkeliba, d’Africube ou de Chitir Chicken à Lomé. Dans les faits, un portefeuille ministériel est prévu d’être dédié à la question, avec pour objectif de devenir un réel référentiel en termes de promotion du consommer local.

Les objectifs de cette initiative

La promotion du consommer local au Togo a pour principal objectif de pousser ce mode de consommation, tant au niveau qualitatif que quantitatif. Cela concerne plusieurs domaines d’activité, comme par exemple l’agro-alimentaire, la sculpture ou encore le textile.

Le fait de consommer local est en effet actuellement une priorité, d’autant plus car de nombreux jeunes togolais se lancent dans l’aventure de l’entrepreneuriat, grâce à l’appui de diverses mesures techniques et financières.

Le Ministre du Commerce et de la Consommation locale, Kodjo Sévon-Tépé Adédzé, a réagi à ce plan prometteur, signalant que « consommer local ne doit pas se résumer en un simple slogan. Cela doit plutôt se décliner et se traduire en un changement de paradigme, en un patriotisme économique, en un comportement citoyen de chaque Togolais ».