L’annonce est plus qu’une bonne nouvelle pour le Togo et ses habitants : le super projet de centrale électrique à cycle combiné gaz/vapeur Kékéli sera opérationnel dès fin 2020 !
A terme, cette centrale alimentera 20% de la population (1,5 millions de personnes – 250 000 foyers) et fournira 600 emplois directs et indirects.
Explications sur le fonctionnement de ce type de centrale et retour sur les dates clés de ce projet :

Les dates clés du projet de centrale Kékéli d’Eranove

janvier 2018 : lancement du projet par un dialogue compétitif concernant la production d’électricité par un producteur indépendant. Le Togo ayant un déficit de production d’électricité qui est comblé par des importations provenant notamment du Ghana voisin.

23 octobre 2018 : signature, à Lomé, d’une convention de concession de centrale électrique de 65 MW. Sous le haut patronage de SEM Faure Gnassingbé, en présence de Monsieur Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon (ministre des Mines et de l’Energie) et de Monsieur Marc Abérola (Directeur Général du groupe panafricain Eranove) la concession porte sur : la conception, le financement, la construction, la mise en service, l’exploitation et la maintenance  de cette super centrale. Emprunté à la langue Mina dans laquelle Kékéli signifie “Aurore”, la centrale Kékéli Efficient Power permettra d’atteindre une production électrique de 200 MW pour une demande nationale de 230 MW.
Ce partenariat public/privé entièrement financé en FCFA est une première pour un IPP en Afrique.

13 juin 2019 : pose de la première pierre de la centrale Kékéli à peine 8 mois après la signature de la convention. Cette cérémonie montre clairement la détermination de Faure Gnassingbé et de son gouvernement à mener ce projet afin que la centrale soit opérationnelle dès 2020.

3 décembre 2019 : signature de l’accord de financement avec la BOAD et Oragroup. Le montant s’élève à un total 65,4 milliards de FCFA entièrement mobilisés par des institutions africaines. Cet accord de financement entérine le projet et permet de prévoir le lancement de la centrale sur le 3ème trimestre 2020.

Comment fonctionne la centrale électrique Kékéli Efficient Power, centrale électrique thermique à cycle combiné gaz/vapeur ?

Tout d’abord, pour bien comprendre comment fonctionne la centrale à cycle combiné, il convient de comprendre comment fonctionne une centrale électrique à gaz classique.

Une centrale thermique permet de produire de l’électricité en utilisant un combustible, en l’occurence du gaz dans le cas de Kékéli. Ce gaz est donc brulé pour faire fonctionné un turboalternateur qui est en fait une turbine thermique (pour la combustion du gaz) reliée à un alternateur (pour la production d’électricité).
Nous avons donc en entrée du gaz, et en sortie de l’électricité avec de la chaleur.
Dans ce cas, il est évident qu’une partie de l’énergie est perdue.

L’idée est donc de récupérer la chaleur perdue et de la convertir en électricité. Dans le cas du cycle combiné gaz vapeur, la chaleur émise par la combustion du gaz dans la turbine va réchauffer de l’eau qui sera transformée en vapeur et fera tourner une deuxième turbine qui, à son tour, générera de l’électricité.
Cette électricité supplémentaire ne consomme pas de surplus d’énergie et s’inscrit parfaitement dans un projet de développement durable, d’économie des ressources naturelles et de réduction des gaz à effet de serre.

Pour le cas de Kékéli Efficient Power, la première phase opérationnelle au troisième trimestre 2020 fournira 47MW par le biais de la turbine gaz. La turbine vapeur, quant à elle, sera mise en service au troisième trimestre 2021 et augmentera la capacité de la centrale de 18 MW supplémentaire.