Construire un écosystème où les startups puissent avoir un accompagnement technique personnalisé, des réseaux d’experts et des sources de financements, telle était l’idée derrière la création, à l’université de Lomé d’un incubateur U-Lab.

L’incubateur à l’université de Lomé, fruit d’un partenariat

En effet, l’université de Lomé prévoit à l’horizon 2030 une stratégie pour encourager l’entrepreneuriat et la culture d’entreprise, levier du développement économique et social du pays . L’initiative de création de l’incubateur U-Lab intervient dans ce contexte-là. Et il a pour mission d’accompagner les jeunes entrepreneurs depuis la validation de l’idée de projet, au démarrage réel de leur activité.

Le projet d’incubateur est, par ailleurs, le fruit d’une très longue coopération entre le Togo et  l’Ecole des Mines Albi Carmaux (France). Les “savanturiers” est le nom d’une association d’étudiants qui est active depuis des années au campus d’IMT Mines Albi et dont l’objectif principal est d’encourager l’accès à la culture et à l’éducation et le développement économique des villages togolais.

Par conséquent, IMT Mines Albi compte s’investir pleinement dans la réussite du projet. Ainsi, deux représentants de l’université de Lomé partiront en immersion totale dans l’incubateur de l’école. L’objectif derrière cette initiative, aider les partenaires togolais à construire un modèle économique adapté à leur contexte  et de les former sur les techniques d’accompagnement des porteurs de projets. Il s’agit également de les initier à d’autres outils nécessaires dans la réussite de leur mission de conseil et d’accompagnement. Une formation aux techniques d’animation, de création, de design thinking, de marketing et d’analyse financière.

Le contexte universitaire va, sans doute, aider à mettre l’expertise de l’université au service des startups et à les promouvoir. Surtout que l’université de Lomé s’est engagée dans le projet à hauteur de 21,87% du budget global mobilisé. Un autre indice de l’importance donnée à ce nouveau concept d’incubateur par l’université de Lomé est l’organisation, le mardi 19 novembre avec l’appui du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), d’une journée de travail sur le thème « Incubateur académique de l’Université de Lomé, levier de l’association de la recherche et l’entrepreneuriat ».

Rôle et mission de l’incubateur de startups U-Lab

Le rôle d’un incubateur, en plus d’héberger des startups en leur fournissant des locaux c’est aussi d’enseigner les bonnes pratiques dans le domaine de l’entrepreneuriat et améliorer les compétences techniques et soft skills des jeunes entrepreneurs.

C’est un endroit qui favorise l’échange d’expériences et de bonnes pratiques entre les porteurs de projets eux-mêmes. Également, une bonne manière de rapprocher les acteurs économiques et les professionnels avec les jeunes qui viennent juste de faire le premier pas dans le chemin de l’entreprise. Cela permet au startup d’apprendre les règles du jeu et d’éviter les erreurs que leurs prédécesseurs ont déjà dû commettre.

Il est aussi une occasion ,d’une part, pour les chasseurs d’opportunité d’investissement de dénicher la perle rare ou l’idée à un million qui va peut-être rapporter gros. D’autre part, pour les startups de trouver les sources de financement et les fonds d’investissement nécessaires auprès d’investisseurs privés ou de holdings ,lesquels, prennent toujours en compte, dans le cadre de leur activité citoyenne, la promotion de l’entrepreneuriat et l’appui à la création d’entreprise.