Financement des infrastructures : le Togo adhère à l’AIIB et à Africa Finance Corporation

0
28
Togo Sani Yaya Africa Finance Corporation

Le Togo ratisse large en matière de financement de ses infrastructures. En effet, le pays a obtenu, jeudi 5 novembre 2020, l’onction de ses députés en ce qui concerne l’adhésion à la Banque asiatique pour l’investissement dans les infrastructures (AIIB) et à la société financière « Africa Finance Corporation » (AFC). Plus d’infos sur le sujet dans la suite de cet article.

Diversifier les sources de financement des infrastructures

Selon le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya, l’autorisation accordée devrait permettre au pays de diversifier les sources de financement des infrastructures du pays, mais aussi de tirer profit de leurs interventions « pour concevoir, financer et réaliser des projets d’infrastructures qui contribueront au développement de notre pays ».

Pour diversifier ses sources de financement, le Togo a donc adhéré à L’AIIB, une institution financière multilatérale de développement, créée à l’initiative de la Chine, et dont le but est de répondre aux besoins croissants en infrastructures. Quant à l’AFC (Africa Finance Corporation), à laquelle le Togo est autorisé à devenir membre, elle a été créée pour pallier l’insuffisance d’investissement dans le secteur des infrastructures en Afrique. Elle justifie par ailleurs d’un bilan actuel d’environ 4,2 milliards de dollars, ce qui fait d’elle la deuxième institution financière multilatérale sur le continent africain.

En adhérant à ces deux institutions, le Togo pourra accéder à des ressources à moindre coût, ainsi qu’à un réseau de partenaires pour financer les projets déclinés sur la feuille de route quinquennale 2020 – 2025.