« Devant Dieu et devant le peuple togolais, seul détenteur de la souveraineté populaire, Nous Faure Essozimna Gnassingbé, élu Président de la République, conformément aux lois de la République, jurons solennellement : – de respecter et de défendre la Constitution que le Peuple togolais s’est librement donnée ;  – de remplir loyalement les hautes fonctions que la Nation nous a confiées ;  – de ne nous laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne humaine, de consacrer toutes nos forces à la promotion du développement, du bien commun, de la paix et de l’unité nationale ; – de préserver l’intégrité du territoire national ;  – de nous conduire en tout, en fidèle et loyal serviteur du peuple ». Ce fut le discours tenu ce dimanche 3 mai par Faure Essozimna Gnassingbé, élu président du Togo pour la 4e fois consécutive, après avoir recueilli 72% des voix, contre environ 18% pour son concurrent M. Kodjo.

Le parcours de Faure Gnassingbé

Âgé de 53 ans, Faure Gnassingbé est titulaire d’un baccalauréat en économie et gestion de l’Université de Paris-Dauphine et d’un master en administration des affaires de l’Université George Washington aux Etats-Unis. Il a commencé sa carrière politique en tant que membre du Parlement togolais dans la circonscription de Blitta. Il a ensuite été nommé ministre des Travaux publics, des Minéraux et des Télécommunications avant d’accéder à la magistrature suprême.

SEM Faure E. Gnassingbé a dirigé le Togo, avec une population de huit millions de personnes, et ce depuis sa prise de fonction suite au décès de son père Gnassingbé Eyadema, qui a régné pendant 38 ans.

Il convient de noter que, malgré les crises politiques qu’a connues le Togo, le président continue à se mobiliser pour son pays, ayant comme projets : l’électrisation totale du pays, la réfection de 4 000 km d’axes routiers et le désenclavement des zones rurales du pays.