Dans le cadre de la politique de l’Union européenne pour freiner la propagation du Covid-19 au Togo, un don de matériels de protection d’une valeur de 150 millions de FCFA a été accordé par l’UE. Cette aide est destinée à renforcer les mesures sanitaires dans les 13 prisons civiles du pays.

C’est à la prison civile de Lomé la capitale  que s’est déroulée la remise du matériel aux autorités togolaise par le chargé d’affaires de la Délégation de l’UE, monsieur Bruno Hanses. Il s’agit de 6.100 litres de détergents, 2.145 bouteilles de gel hydroalcoolique, 6.800 unités en latex, 2.500 unités de chlore, 13 pulvérisateurs, 54.100 masques de protection et 30 thermomètres à infrarouge.

 

Une initiative pour améliorer les conditions carcérales

En plus de réagir d’une manière efficace contre la propagation de la pandémie du Covid-19, cette initiative a aussi pour finalité l’amélioration des conditions de détentions pour la population carcérale. Elle fait partie d’un projet de riposte urgente mis en place par la Direction de l’Administration pénitentiaire en partenariat avec l’association allemande de lutte contre la lèpre et la tuberculose (DAHW) pour laquelle une enveloppe de 260 millions de F.CFA a été immédiatement débloquée par l’UE.

Lors de la remise de cet arsenal de protection, Monsieur Bruno Hanses  a voulu saluer l’initiative du Chef de l’État Faure Gnassingbé d’avoir pris la décision de gracier plus de mille prisonniers, ce qui, selon le chargé d’affaires, contribue à l’amélioration des conditions de détention pour le reste de la population carcérale. Il a également précisé que l’UE veut démontrer, à travers cette action, son engagement continu et sa solidarité avec les pays partenaires.

Pour rappel, l’UE ne cesse d’appuyer les efforts du gouvernement togolais pour améliorer les conditions de détention au sein des 13 prisons civiles du pays. Dans ce contexte de crise sanitaire mondiale, cette dernière action de solidarité ne fait que renforcer la coopération entre le Togo et l’UE.