Sandra Amblamba Johnson : une Ministre efficace

Depuis plusieurs années, le gouvernement togolais a confirmé sa volonté de faire du Togo un pays émergent. Plusieurs stratégies ont été mises en place dans le but de renforcer le niveau de croissance globale de l’économie et d’améliorer les conditions de vie des populations. Dans une interview accordée au journal d’informations togolais Imagine Demain, Sandra Amblamba Johnson, la très forte conseillère auprès du Président Faure Gnassingbé en charge du Climat des Affaires, s’est exprimée pour réaffirmer cette ambition visée par et pour le pays.

Le PND, une stratégie de croissance

La Ministre évoque le Plan National de Développement adoptée en 2018 et lancé le 04 Mars 2019 par le Président de la République Faure Gnassingbé. Avec pour objectif de porter la croissance annuelle à plus de 7%, il vise à transformer structurellement l’économie pour faire du Togo une référence. Rendue à 2022 (date d’échéance), la stratégie devrait avoir généré plus de 500 000 emplois et la sphère institutionnelle du pays profondément changée. D’ici quelques semaines, cela fera un an que le PND a été lancé. Sandra Johnson déclare que la phase de communication sur le Plan institutionnel et de la conception des projets voire de mobilisation des partenaires ou investisseurs vient juste d’être achevée. Elle cite les nombreux projets déjà réalisés ou en cours de réalisation tels que le Kekeli Efficient Power, la Centrale de Blitta, le double-partenariat avec Dangote Group, la construction de l’hôpital de référence …

La promotion des investissements étrangers

Dans le but d’accroitre les réserves en capitaux du pays pour financer les différents projets de développement économique, plusieurs initiatives ont été menées par l’Etat pour attirer davantage les investisseurs étrangers. La Ministre souligne notamment le Forum Togo-UE qui s’est tenue les 13 et 14 Juin 2019 à Lomé. Elle se félicite de la réussite de ce sommet mis en place dans le but de présenter les opportunités de financement des projets du PND et de mettre en relation les investisseurs potentiels des pays de l’Union Européenne et des autres pays du monde. 6 mois après la tenue du forum, 8 000 visites ont été enregistrées sur le site internet dédié à l’évènement ; soit 7 946 selon Sandra Johnson.

Les réformes économiques

Après avoir rappelé les réformes déjà réalisées par le gouvernement pour améliorer le climat des affaires au Togo, la Ministre déclare que le principal enjeu réside dans l’accélération des réformes en cours de réalisation. Précisément, elle pointe les réformes relatives aux coûts des facteurs de production comme l’eau ou l’électricité avec la construction de nouvelles centrales électriques, les télécommunications et l’internet. Elle cite également la réforme de la fiscalité, de l’accès au crédit, du E-foncier et du E-justice … autant d’axes visés pour garantir la bonne réalisation des investissements dans le pays. Il faut préciser que le secteur privé occupe une place importante dans les investissements nationaux; un « partenaire stratégique » pour reprendre les mots de la conseillère du Président de la République en charge du climat des Affaires.