Félix Auger-Aliassime : le tennis au service de l’éducation au Togo

On ne présente plus Félix Auger-Aliassime. Grand espoir du tennis mondial, l’athlète Canadien d’origine togolaise souhaiterait donner plus de sens à sa carrière sportive professionnelle, et s’engage en faveur de l’éducation au Togo. Avec le soutien de l’association ONG CARE et de BNP Paribas, Félix participe au programme EduChange dans la région de Kara. Eclairage.

Félix Auger lance « Points for Change »

A moins de 20 ans, Félix Auger-Aliassime est le plus jeune joueur de tennis à intégrer le top 20 mondial, depuis un certain Rafael Nadal. Le matador espagnol est le seul joueur à avoir fait mieux que Félix à cet âge. Mais le tennisman Canadien, qui a d’ores et déjà posé les jalons d’une carrière prometteuse, souhaite rendre un peu de ce que le tennis lui a donné à son pays d’origine, le Togo. C’est ainsi que Félix a récemment annoncé sur ses comptes sur les réseaux sociaux le lancement d’un projet caritatif dans le domaine de l’éducation.

Le projet porté par Auger-Aliassime a été baptisé #FAAPointsforChange, et vise à contribuer à la protection des droits de l’enfant au Togo à travers une meilleure éducation. « Je suis un joueur de tennis, mais également un citoyen du monde. Je souhaite apporter ma contribution à l’avenir des jeunes générations, notamment les plus défavorisées, et je suis heureux de le faire grâce au tennis », révèle Auger-Aliassime. Tout est dit !

ONG CARE et BNP Paribas, partenaires de Points for Change

Pour accompagner l’éducation des enfants au Togo, Félix Auger-Aliassime profitera de l’accompagnement d’ONG CARE, une association qui défend l’accès aux droits fondamentaux et lutte contre la pauvreté. Concrètement, Félix s’engage à verser 5 dollars au programme EduChange à chaque point gagné en match officiel, et ce tout au long de la saison ATP. La banque française BNP Paribas, second partenaire de l’athlète Québécois, contribuera elle à hauteur de 15 dollars par point gagné, ce qui porte le total à 20 dollars par point.

Les sommes récoltées serviront à appuyer les projets d’éducation, en plus de ceux qui visent la protection des enfants, à travers le sport notamment. Ainsi, une partie des fonds ira à l’achat de fournitures scolaires diverses, comme les livres, les cahiers, les stylos… en plus d’apporter un appui aux adolescents togolais en situation d’abandon scolaire, en leur offrant des formations professionnelles adaptées. L’autre partie du fonds d’aide servira à la rénovation de terrains sportifs dans la région de Kara, d’où est originaire le père de Félix Auger-Aliassime.

Le Togo redouble d’efforts en faveur de l’éducation

Dans le sillage de l’initiative de Félix Auger-Aliassime, les autorités togolaises ont mis les petits plats dans les grands et entendent bien améliorer l’éducation au pays. Depuis 2005, le budget alloué à l’éducation par le gouvernement togolais a été multiplié par (presque) sept ! Dans le détail, le budget éducation au titre de l’année 2019 avait atteint la somme de 174 milliards FCFA, contre 25 milliards FCFA en 2005.

Une grande partie de ce budget a été allouée au recrutement du personnel éducatif et à la hausse des salaires. Les effectifs évoluant dans l’éducation ont connu une hausse de 48% sur la période s’étalant entre 2005 et 2019. La masse salariale, quant à elle, est passée de 51 milliards FCFA en 2005, à 163 milliards en 2019, soit une hausse de 317%.

Et les initiatives ne s’arrêtent pas là : développement des maisons pour les jeunes, créations d’incubateurs de startup pour les jeunes et leurs projets innovants, parts de marchés publics réservés aux jeunes et aux femmes…