Fondée en Mars 2014, l’ambitieuse et innovante start-up togolaise Choco Togo est spécialisée dans la production de chocolat 100% bio suivant des méthodes traditionnelles. Seulement 6 ans après sa création, la coopérative a porté haut les couleurs du Togo lors de la 85e édition de la semaine verte internationale (International Green Week – IGW) de Berlin, en Allemagne. Cet événement phare est le rendez-vous annuel incontournable des professionnels de l’alimentation et de l’agriculture du monde entier. Eclairage.

Choco Togo : du chocolat bio et équitable

Dans un pays où la culture du chocolat n’est vraiment à l’ordre du jour, le pari de Choco Togo était plutôt osé : produire du chocolat bio, équitable, et qui n’a besoin d’aucune conservation au frais. Au Togo, on cultive le cacao depuis plus de 120 ans, mais il est toutefois rare de trouver du chocolat dans les étals du marché du pays… sauf, désormais, les produits de Choco Togo. L’idée part d’une « indignation », celle de Komi Agbokou, promoteur du projet : « cela fait plus de 120 ans que le Togo cultive le cacao, mais on ne fait que l’exporter! Les cacaoculteurs togolais ne connaissent même pas le goût du chocolat ».

Ainsi est né le projet Choco Togo. Dorénavant, les fèves de cacao produites au Togo ne sont plus (toutes) exportées en l’état. La production de cacao des quelques 1 500 petits cacaoculteurs de la région d’Akébou (sud-ouest du pays) transite désormais par Lomé, où elle est décortiquée par une quarantaine de femmes de la région employées par la coopérative. Les fèves de cacao sont transformées en tablettes de 80 grammes / pièce, vendues au prix de 1,5 euro, soit près de 1 000 Francs CFA, dans les commerces de la capitale togolaise.

IGW de Berlin : la consécration de Choco Togo

La présence de la coopérative Choco Togo à la grande messe de Berlin des 17 au 27 janvier 2020 est le point culminant de l’histoire de cette jeune et ambitieuse entreprise. La qualité paie, c’est une certitude. Aujourd’hui, le chocolat 100% bio et équitable de la start-up est connu un peu partout en Europe et dans le monde. Une source de fierté pour le passionné de chocolat (et du Togo !) qu’est Komi Agbokou, tout heureux de faire parler de son pays à la foire de Berlin. On a d’ailleurs pu lire sur la page Facebook de l’entreprise que « Choco Togo est fier de faire flotter pour la première fois le drapeau togolais à la International Green Week de Berlin ».

Pour les non-initiés aux métiers de l’agroalimentaire, il faut savoir que la foire de Berlin est l’un des événements annuels les plus importants au monde. Chaque année, ce sont plus de 1 800 exposants qui y présentent plus de 100 000 références et produits venus des quatre coins du monde. Avoir la chance d’exposer ses produits à l’IGW c’est être classé parmi les références mondiales dans son domaine : on comprend mieux la fierté de Choco Togo !

Ils sont peu nombreux les journalistes, presse et médias togolais à avoir traité ce sujet alors que toute l’attention de notre pays le Togo est tournée vers les élections présidentielles de ce mois de février 2020. Et pourtant ce genre d’histoire mérite toute notre attention. La réussite est belle, louable et représente sûrement l’avenir de nos concitoyents, de notre agriculture si ce n’est de notre pays tout entier.