La campagne agricole au Togo pour 2021 – 2022 s’ouvre bientôt. A ce titre, le gouvernement du pays cherche à constituer un stock de 80 000 tonnes d’intrants pour le mettre à disposition des producteurs. C’est en tout cas ce qu’a annoncé la Centrale d’Approvisionnement et de Gestion des Intrants Agricoles (CAGIA), à l’occasion d’une rencontre avec les acteurs du secteur agricole à Tsévié, à 35 km au nord de Lomé. Plus d’infos sur le sujet dans la suite de cet article.

Des stocks avant le début des pluies

Selon la Centrale d’Approvisionnement et de Gestion des Intrants Agricoles, la rencontre avec les acteurs du secteur agricole à Tsévié avait pour but d’informer ces derniers sur les dispositions prises par l’agence gouvernementale pour mettre les intrants à la disposition des producteurs. Le directeur général de la CAGIA, Madadozi Tezike, a déclaré à ce sujet : « Nous avons été instruits de sensibiliser les différents acteurs sur la nécessité de disposer de points de vente dans chaque canton. Nous avons l’obligation d’ici mi-février de mettre les stocks avant le début des pluies afin de les rapprocher des producteurs ».

A noter que la campagne agricole 2020 – 2021 avait connu la mobilisation de 120 000 tonnes d’intrants agricoles. Cette année, la constitution prévisionnelle de stocks intrants est donc inférieure. Elle constitue par ailleurs l’une des sous-composantes de la feuille de route du ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural. Cette dernière s’articule autour de trois projets phares, comme l’explique le président du comité de gestion de la CAGIA, Komi Essiomelé : « Il s’agit du p12, qui est l’amélioration de la productivité et des rendements agricoles, le deuxième consiste en l’accélération du MIFA pour porter la cible à 1 millions d’agriculteurs d’ici 2025, et le troisième vise l’agrandissement de l’agropole de Kara ».