Droits de douane des véhicules : un autre aspect pris en compte par la Loi des finances 2020

Manifestement, le Togo ne recule devant rien pour améliorer davantage son climat des affaires, attirer les investisseurs pour la réussite du Plan national de développement (PND) et par la même occasion, consolider ses acquis au classement Doing Business. Les dispositions prises (en l’occurrence sur les droits de douane des véhicules) dans la Loi des finances 2020 corroborent parfaitement cette volonté. Quelle est la quintessence de cette nouvelle décision et en quoi profite-t-elle à la population ? 

Après examen à l’Assemblée nationale togolaise, la loi des finances 2020 a été adoptée le 20 décembre 2019 par les parlementaires. Entre autres secteurs, le nouveau budget prendra en compte l’éducation, la santé et l’hygiène publique, l’énergie, les infrastructures, l’économie numérique, les innovations technologiques, la liste est non exhaustive.

Clin d’œil aux automobilistes

Mais surtout, la nouvelle loi prévoit en son sein des dispositions pouvant permettre une réduction significative des prix de vente des véhicules neufs et d’occasion sur l’ensemble du territoire national. Au cours des années antérieures, les droits de douane sur une voiture pointaient à 53% sur le prix CIF (Cost Insurance Freight). Ce taux, grâce aux nouvelles dispositions, va être ramené à 5,3% à partir de 2020. En guise d’illustration, un modèle qui se vendait à douze (12) millions de francs CFA sera laissé à 8 500 000 francs CFA à partir de 2020. 

Et ce n’est pas tout ! Les véhicules électriques et hybrides ne seront plus soumis à aucun droit ou tout autre taxe quelconque. En outre, la Loi des finances 2020 dispose que l’abattement sur la valeur en douane des véhicules neufs (essence et diesel) devrait passer à 90%. Afin d’encourager l’achat des véhicules de seconde main (qui n’ont pas plus de 05 ans) et de favoriser le renouvellement du parc automobile, les abattements concernent également les véhicules d’occasion, 50% pour les modèles d’un (01) à deux (02) ans d’âge et 35% pour ceux de trois (03) à cinq (05) ans.

Sans l’ombre d’aucun doute, la nouvelle loi a des avantages à n’en point douter. Elle offre aux Togolais la possibilité d’acheter une ou plusieurs voitures à des prix abordables. La Loi des finances 2020 est bien taillée pour réjouir les citoyens et contribuer suffisamment à l’amélioration de leur niveau de vie, l’une des préoccupations majeures du chef de l’Etat SEM Faure Gnassingbé et sur laquelle il a véritablement axé son mandat social en 2015.