Le secteur de l’artisanat est l’une des priorités du gouvernement togolais qui, depuis quelques années, s’est lancé dans un processus de professionnalisation du secteur. Il a pour but de contribuer au développement industriel du Togo mais également de permettre une meilleure intégration des différents acteurs du secteur. Pour ce faire, les pouvoirs publics entendent promouvoir 4000 entreprises artisanales d’ici 2025.

Le Togo, dans son plan d’industrialisation et d’accélération de la croissance économique, veut promouvoir 4000 entreprises artisanales au cours des cinq (05) prochaines années. A cet effet, un plan a été élaboré et consiste à renforcer l’apport des artisans au développement industriel de l’économie du pays, promouvoir leur participation à la commande publique. L’un des moyens employés pour y parvenir est la réservation du quota de 15% (des marchés publics exécutables) au secteur.
La promotion des 4000 entreprises artisanales va créer suffisamment d’emplois. Elle va renforcer le génie créateur des artisans avec l’utilisation des outils modernes adaptés aux exigences de l’heure. De même, les artisans vont explorer d’autres moyens de vente comme l’écoulement des produits à travers les plateformes de vente en ligne.

Les projets déjà réalisés ont boosté le secteur

Les différents projets et programmes mis en œuvre ces dernières années ont permis de donner un coup d’accélérateur à l’artisanat togolais. Environ 09 milliards de francs CFA ont été débloqués pour mettre en valeur le secteur avec des résultats encourageants. Au total, près de 25.000 jeunes artisans ont suivi des formations. De plus, 26 centres de ressources ont été créés. Conséquence : la production a été multipliée. Par-dessus tout, l’assurance-maladie pour les artisans s’est étendue.

« Miato » ou la promotion de l’artisanat

La plateforme Miato constitue aussi un moyen pour valoriser l’artisanat togolais. Ce marché artisanal est une vitrine pour les produits artisanaux. La première édition qui a eu lieu en 2019 a vu la participation de 16 corps de métiers et près de 150.000 visiteurs. Près de 200 stands étaient aménagés.