Le constat est sans appel : en plein milieu des mesures restrictives imposées par les autorités togolaises pour lutter contre la pandémie de Covid-19, près de 1 entreprise sur 4 a été obligée de fermer au Togo. 2% d’entre elles n’ont pas survécu à cette cessation d’activités. Les chiffres proviennent du dernier rapport sur la situation économique au Togo, publié le 8 septembre 2020 par la Banque Mondiale (BM), et ils ne manquent pas de rendre l’équipe de SEM Faure Gnassingbé déterminée à soutenir les entrepreneurs et l’économie dans cette phase difficile. Plus de détails sur le sujet dans la suite de cet article.

La taille de l’entreprise compte 

La résilience des entreprises en période de crise sanitaire est directement liée à leur taille. C’est ce que révèle la note de la Banque Mondiale, qui souligne que « les taux de fermeture diffèrent selon la taille des entreprises et sont plus importants pour les micros et moyennes entreprises (22 – 30%) que pour les grandes entreprises (environ 13,6%) ».

Ainsi, la BM note que les quelques PME qui ont dû cesser leur activité de manière définitive étaient celles qui ne disposaient pas d’une protection adéquate contre la crise. En d’autres termes, elles étaient déjà dans une situation délicate avant la crise sanitaire, ou n’avaient pas accès au financement d’urgence, contrairement aux grandes entreprises.

Les entreprises nationales plus résilientes que les étrangères

La BM continue en soulignant que les nationaux ont moins fermé que les étrangers. En effet, une disparition a été observée entre les entreprises possédées par des citoyens togolais, qui ont été deux fois moins nombreuses à fermer que celles sous contrôle étranger : « près de 42% des entreprises privées sous contrôle étranger ont été fermées contre environ 20% des entreprises privées nationales ».

Un impact significatif sur les CA

Sans surprise, l’impact de la crise sanitaire a été assez significatif sur les chiffres d’affaires des entreprises togolaises. Cette fois, la baisse de revenus a concerné toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, tous secteurs confondus. Selon les données de la BM, « 96,2% des entreprises ont signalé une baisse de leurs ventes au cours des 30 derniers jours ».