Quel objectif pour Togo-Economie.tg, journal en ligne spécialisé sur l’économie togolaise ?

Le site Togo-Economie.tg est un journal indépendant disponible uniquement en ligne sur internet. Notre objectif est de réunir toutes les bonnes volontés qui oeuvrent chaque jour pour rendre notre pays plus attractif d’un point de vue local, régional et international. A cette fin, nous essayons de fournir toutes les informations économiques dont pourraient avoir besoin nos principaux partenaires : les investisseurs.
Nous encourageons également toutes les initiatives des différents acteurs économiques, qu’ils soient publics ou privés (institutions, administrations, entrepreneurs).

Nous gardons comme horizon l’union de tous les togolais et sommes fiers de ce que notre pays a réussi à accomplir. Cette force collective qui se concrétise dans la croissance économique et dans les projets porteurs soutenus par la communauté africaine et internationale représente l’avenir du Togo, notre nation.

articles récents

Une nouvelle plateforme pour les titres fonciers au Togo

La pandémie du Coronavirus a confirmé à bien des égards que la digitalisation est d’une importance cruciale, et ce dans tous les secteurs. C’est...

Agriculture Togo : les cultures de rente

En termes simples, les cultures de rente sont des cultures tournées principalement vers l’exportation. Au Togo, les produits de la culture de rente représentent...

Covid-19 : Le Groupe HeidelbergCement apporte sa contribution au Fonds national de solidarité

HeidelbergCement est une multinationale spécialisée dans la production de ciment, d'agrégats et de béton prêt à l'emploi. Le groupe est présent dans plus de...

Sandra Johnson présente le plan de soutien au secteur privé

Le Togo s’apprête à lancer son « Plan Marshall », rien de moins ! Le pays, qui a misé sur le Plan National de...

Agriculture : le PRADCIFK en appui à la filière karité au Togo

La filière karité bénéficiera, grâce au Programme régional d’appui au développement commercial inclusif de la filière karité (PRADCIFK), d’une mesure de facilitation pour les...

Catégories

Une nouvelle plateforme pour les titres fonciers au Togo

La pandémie du Coronavirus a confirmé à bien des égards que la digitalisation est d’une importance cruciale, et ce dans tous les secteurs. C’est...

Agriculture Togo : les cultures de rente

En termes simples, les cultures de rente sont des cultures tournées principalement vers l’exportation. Au Togo, les produits de la culture de rente représentent...

Covid-19 : Le Groupe HeidelbergCement apporte sa contribution au Fonds national de solidarité

HeidelbergCement est une multinationale spécialisée dans la production de ciment, d'agrégats et de béton prêt à l'emploi. Le groupe est présent dans plus de...

Sandra Johnson présente le plan de soutien au secteur privé

Le Togo s’apprête à lancer son « Plan Marshall », rien de moins ! Le pays, qui a misé sur le Plan National de...

Agriculture : le PRADCIFK en appui à la filière karité au Togo

La filière karité bénéficiera, grâce au Programme régional d’appui au développement commercial inclusif de la filière karité (PRADCIFK), d’une mesure de facilitation pour les...

Sani Yaya et la BCEAO au chevet des banques en ce temps de crise de Covid-19

Faire face aux impacts négatifs de la crise sanitaire actuelle a été l’objet de la rencontre qui a eu lieu mardi dernier et qui...
19,706FansLike
67,954FollowersFollow
14,700SubscribersSubscribe

Les Chiffres Clés du Togo :

Une population de
7,3 MILLIONS D’HABITANTS
(TAUX DE CROISSANCE ANNUEL DE 2,4%)

Une Superficie de
56 600
KILOMÈTRES CARRÉS

Des frontières terrestres et frontières maritimes
03 pays
GHANA, BÉNIN ET BURKINA FASO

Un PIB par habitant en 2014 de
580 USD
(CROISSANCE DE 5,4% EN 2015) (SOURCE: BANQUE MONDIALE)

Un taux d’ Investissement public de
23,7%
DU PRODUIT INTÉRIEUR BRUT (PIB) (SEPTEMBRE 2015)

Un investissement direct étranger de
41,1
MILLIONS DE DOLLARS US EN 2014

Une devise rattachée à l’euro
1€ = 655,957 FCFA
FCFA (ENVIRON 1 $ = 590 FCFA)

Instagram

Les mieux notés

La situation économique de la République Togolaise

Ces dernières années, la situation économique de la République Togolaise semble nettement s’améliorer. Le pays démontre une réelle dynamique économique grâce à d’importants investissements à de nombreux niveaux. Avec une progression de la croissance de près de 5 % en 2018, le Fonds Monétaire International (FMI) annonce que le Togo présente une situation favorable à un développement économique et financier solide. A travers ce site, nous vous proposons de découvrir plus en détail les nombreux atouts économiques de la République Togolaise et répondre à des questions simples telles que : Que produit le Togo ? Qui est le Président du Togo ? Comment s’installer au Togo ? (pour les expatriés) ; Mais aussi proposer des opportunités d’affaires, présenter des success stories d’entreprises ou de businessmen ayant réussi au Togo, établir des partenariats avec d’autres médias et journaux de presse togolaise et proposer des articles pratiques et utiles expliquant par exemple comment créer une entreprise en ligne, ou permettant de se faire une idée sur un marché ou une niche bien précise.

Le secteur agricole, une des principales sources de richesses au Togo

L’économie togolaise se base essentiellement sur le secteur primaire, et plus particulièrement le secteur agricole. En effet, l’exploitation agricole occupe environ 25 % du territoire. Les principales denrées cultivées sont le maïs, le cacao, le café, le mil, le manioc, etc. Mais la culture agricole la plus développée concerne le coton, qui représente une richesse agricole majeure du Togo. Le pays se hisse même dans le haut du classement des pays africains producteurs de coton. L’agriculture permet d’employer plus de 60 % de la population. Mais une autre richesse essentielle du Togo concerne l’exploitation minière, notamment dans le cadre de l’exploitation de phosphate et de clinker. En effet, le pays s’inscrit même en cinquième position dans le classement des plus grands producteurs de phosphate au monde. L’extraction du phosphate est essentiellement destinée à l’exportation, en représentant près de 40 % des richesses du pays générées par l’exportation. Ces dernières années, le gouvernement a pris énormément de mesure afin d’encourager l’exploitation minière en modernisant les installations et en ouvrant deux nouvelles mines. Au total, les richesses générées par le secteur primaire représentent plus de 40 % du PIB du pays.

Le secteur tertiaire en plein essor

Grâce à un développement économique progressif, le Togo consacre de plus en plus de ressources au secteur tertiaire qui est davantage influent dans l’économie du pays. En effet, le secteur tertiaire se développe et il engendre ainsi une forte création d’emploi. Il présente actuellement près de 30 % du PIB. Parmi les activités les plus importantes du secteur tertiaire au Togo, on retrouve notamment le secteur bancaire et les assurances. Mais le vrai atout du secteur tertiaire concerne le transport et plus précisément le transport maritime. La capitale du Togo, Lomé, présente une infrastructure portuaire très développée, qui encourage le développement du transport maritime. Le port autonome de Lomé est le seul de la côte ouest africaine qui présente une profondeur aussi importante (16 mètres). Cette profondeur est essentielle car cela permet d’accueillir des navires de taille très importantes, laissant un avantage majeur en comparaison avec les autres villes de la côte ouest africaine ne bénéficiant pas d’une telle profondeur. Par ailleurs, le port de Lomé profite d’une situation géographique idéale, qui permet d’atteindre de nombreux pays africains rapidement par voie maritime. C’est pourquoi, il détient un avantage économique considérable. Et le gouvernement togolais soutient largement le développement du port de Lomé afin de développer davantage ce secteur. Récemment, les infrastructures ont été nettement améliorées notamment en termes de sécurité avec l’installation d’un système performant de télésurveillance. Mais d’autres projets sont également à venir.

Des progrès encourageants dans le secteur secondaire

Le secteur secondaire est, quant à lui, plus en retrait que les secteurs primaires et secondaires. En effet, il représente moins de 20 % du PIB. Cela peut s’expliquer par différentes raisons, mais la raison principale concerne le manque d’industrialisation dans le pays. En effet, actuellement, l’agriculture permet essentiellement l’approvisionnement en denrées alimentaires de la population togolaise. Mais la transformation de ces denrées grâce à l’industrie agroalimentaire est une activité encore faiblement développée. Le gouvernement souhaite encourager le développement de l’agroalimentaire au Togo et il met en place de nombreuses mesures pour y parvenir. Par ailleurs, une autre activité essentielle du secteur secondaire qui connaît d’ores et déjà un développement important : il s’agit de la transformation des ressources telles que le phosphate et le clinker. Ainsi, la force majeure du secteur secondaire togolais réside dans l’exportation de ciment, faisant du Togo, le quatrième exportateur mondial.  

Des alliances économiques solides

Afin de favoriser les échanges commerciaux internationaux, il faut savoir que le Togo prend soin d’entretenir d’excellentes relations avec de nombreux pays africains, mais aussi avec des pays européens. En effet, le Togo est un membre de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) ainsi que de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ces deux organismes ont pour principal objectif de favoriser l’intégration économique de ses pays membres. Ils permettent d’encourager la coopération et les échanges tout en préservant des relations pacifiques entre les différents pays.

Quels sont les enjeux économiques à venir ?

L’économie togolaise semble être en très bonne voie mais avec un salaire moyen encore bas, les efforts réalisés ne sont pas prêts de s’arrêter. En effet, le gouvernement togolais souhaite encourager une véritable transformation économique, capable d’apporter une croissance stable et durable. Ainsi, le président Monsieur Faure Gnassingbé, aidé par son gouvernement, ont adopté ensemble la mise en place d’un Plan National de Développement (PND) avec un budget global de 7 milliards d’euros, soit près de 4 600 milliards de F CFA. Ce projet vise une croissance avoisinant les 7,5 % d’ici 2022, une baisse du taux de chômage et une augmentation du niveau de vie des citoyens togolais. Pour parvenir à ce résultat, le pays s’appuie sur trois éléments clés, capables de favoriser une forte croissance. D’une part, le gouvernement participe à l’amélioration des infrastructures logistiques, cela se traduit essentiellement par des nouvelles installations portuaires et aéroportuaires. D’autre part, la mise en place d’un hub financier permettrait également d’encourager le développement du secteur tertiaire. Enfin, dernier élément, le PND prévoir de mettre en place une politique inclusive avec une dimension sociale plus poussée. Ainsi, il semblerait que le Togo présente désormais une économique dynamique qui promet de s’intensifier dans les années à venir.